mardi 21 août 2012

Mon aventure malgache prend fin...

Un dernier message pour vous dire que je rentre en France après presque un an  passé à Tamatave...

J'espère que ce blog vous aura éclairé lors de vos différentes recherches...et qu'il permettra encore à d'autres lecteurs de trouver certaines réponses à leurs questions!

Je tiens à remercier mes nombreux visiteurs (plus de 16 000 ce jour!!) qui de part leur venue sur le blog, leurs commentaires ou leurs questions plus personnelles m'ont donné l'envie de continuer à poster mes messages jours après jours...et ainsi faire vivre ce blog de manière continue.

Misaotra. Veloma......



mercredi 18 juillet 2012

Le Famadihana...

Voici une tradition de Madagascar qui donnerait bien des frissons aux européens comme moi mais qui est très très importante pour les Malgaches...
Chaque année lorsque l'hiver pointe le bout de son nez, des cérémonies du retournement des morts, tradition appelée le Famadihana, sont célébrées dans toute la Grande Ile.


En effet, afin que les morts passent du statut de défunt à celui d'ancêtre (Razana en malgache), une cérémonie doit être organisée au son d'un orchestre, de danses et de prières.
Le rituel consiste à extraire les linceuls du tombeau pour les exposer au soleil pour quelques heures. 
Ensuite, les restes du défunts seront remis dans la tombe avec une nouvelle pièce de soie..."pour qu'il n'ait pas froid et pour lui montrer du respect lui qui nous a tant aimé lorsqu'il était sur Terre" diront les Malgaches...


Ce rituel s'organise tous les sept ans environ et demande beaucoup de préparation et d'argent car tous les membres de la famille qu'ils soient à Madagascar ou à l'étranger participent à cette fête sans exception.
D'ailleurs, tout manquement serait une insulte vis à vis du défunt.
Cette occasion permet aussi de resserrer les liens familiaux en célébrant le passage au statut d'ancêtre autour d'un plat spécial de riz, de porc et de poulet, appelé le Vary be menaka.
Comme si la vie ne s'arrêtait jamais pour les Malgaches...

jeudi 12 juillet 2012

"Comme Chez Soi", Chambre et Table d'Hôtes à Tamatave

Je vous recommande vivement cet établissement tenu d'une main de maître par Irma, jeune et belle femme malgache.


L'accueil y est irréprochable, la cuisine très bonne et variée et les chambres très agréables et très propres avec tout le confort européen dont une literie confortable, la TV ainsi que la climatisation.
Un service pressing est également à disposition des clients et le WIFI est disponible gratuitement.


De plus, des soirées karaoké sont organisées de temps en temps tout cela dans une très bonne ambiance!
Il est possible aussi de s'y arrêter juste pour boire un verre tout en profitant du calme de son emplacement!


Vous trouverez ce bel établissement au 9 rue Soanierana à Tamatave.
Vous pouvez aussi contacter "Comme Chez Soi" au 020 53 345 80 ou sur le portable 033 02 720 20 ou par email commechezsoi.irma@yahoo.fr


Pour plus de renseignements, des photos et les tarifs, cliquez ICI pour accéder directement au site internet de "Comme Chez Soi"!



vendredi 29 juin 2012

Prolongement d'un visa tourisme...

Si, par exemple, vous êtes entré sur le territoire malgache avec un visa tourisme d'un mois et que vous décidez pour une raison ou pour une autre de vouloir rester plus longtemps, il vous est possible de prolonger ce visa.


En effet, il suffit de vous rendre dans les bureaux du Service de l'Immigration qui se situent non loin de la Poste de Tamatave.
En entrant dans le bâtiment, les bureaux se trouveront dans le couloir de droite. Il vous faudra rencontrer le Commissaire Jérémy, un rendez-vous n'est pas indispensable.
Pour pouvoir prolonger votre visa, il vous faudra faire la photocopie de votre passeport ainsi que celle de votre visa, une lettre manuscrite indiquant que vous souhaitez un prolongement de votre visa tourisme ainsi que deux photos d'identité.


Une fois que tous ces éléments seront entre les mains du Commissaire Jérémy, il vous donnera un papier qu'il faudra que vous apportiez aux Services des Impôts de Tamatave au 1 er étage et que vous vous acquittiez de la somme de 80 000 ariary. 
Rapidement, vous aurez votre nouveau visa! Mais celui-ci n'excédera jamais les 90 jours bien entendu!






samedi 23 juin 2012

Les Faits divers de ces derniers jours à Madagascar...


EVENEMENTS DU 20 JUIN 2012 


MANJAKADRIANA (Région Analamanga)
UNE TENTATIVE D’ATTAQUE DEJOUÉE
La Vérité, 20 Juin 2012
Six malfaiteurs dont une femme furent arrêtés le matin du 18 Juin dernier. Nombreux types d’armes ont été saisis avec eux tels le PA Mab de 7,45 mm, autre de fabrication italienne de 7,62 mm, d’un revolver de fabrication locale, d’un big-boss, des grenades lacrymogènes, mais aussi un tampon. Cet objet a permis à la bande d’utiliser de fausses factures.   Après avoir  été renseignés sur le projet d’attaque dans la ville de Toamasina, les gendarmes ont aussitôt réagi. Des barrages installés sur la Rn2 ont permis d’intercepter un gros car-brousse Boeing roulant en direction de l’Est. 04 des passagers ont  subi des fouilles et immédiatement  arrêtés. Sous la pression des gendarmes, ils ont  été obligés d’établir le contact avec  deux de leurs complices déjà sur place. Rendez-vous fut alors fixé à Ambohijafy. Ce fut ainsi que tous  ces malfaiteurs ont mordu l’hameçon. 

BEMAHATAZANA  - DISTRICT DE TSIROANOMANDIDY (Région de Bongolava)
ATTAQUE DE 100 BANDITS
Midi Madagascar, 20 Juin 2012
Le village de Miarinarivokely, situé dans la Commune rurale de Bemahatazana, a été la cible de l’assaut mené par quelque 100 brigands armés jusqu’aux dents  hier vers 4h00 du matin. Ils y ont fait la razzia de 100 bœufs et ont incendié  2 maisons d’habitation. Toutefois, l’on ne déplore aucune victime. 03 bandits ont été abattus et 01 soldat légèrement blessé. Tous les bœufs volés ont été récupérés tandis que la recherche des bandits en fuite se poursuit encore.

ANOSY (Région Analamanga)
ENCORE DES VICTIMES D’AGRESSION
Malaza, 20 Juin 2012
Le lundi dernier vers minuit, durant le podium à Anosy, 03 gardiens du Ministère de l’Agriculture ont reçu des coups de couteau de la part des agresseurs.  Même cas que les gendarmes ont été attaqués  la dimanche dernière.

ANKORONDRANO (Région Analamanga)
BRAQUAGE ARMÉ
Malaza, 20 Juin 2012
Le samedi 16 Juin dernier,  une employée d’un grand hôtel sis à Ankorondrano, a été attaquée par 02 bandits en moto scooter armés de pistolet. Elle était en voiture vers Antaninarenina. La moto a percuté expressément sa voiture, elle s’est arrêtée pour voir. A cet instant qu’un pistolet était déjà pointé contre la victime. Une somme de 3.600.000 Ariary ont été prises par les bandits.

 ANKAZOLAHY AMBOASARY SUD (Région Anôsy)
OPERATION RAMENABILA
Midi Madagascar, 20 Juin 2012
Ramenabila reste introuvable après avoir incendié son repaire.  Les deux parties jouent à cache-cache…

FARADOFAY (Région Anôsy)
AFFAIRE DAHALO
Gazetiko, 20 Juin 2012
4000 refugiés se trouvent actuellement à Faradofay. La plaine de Manampanihy – Ranomafana -Ambolo  sont devenus désertés depuis que ses habitants y ont abandonné. 

TANA VILLE
FÊTE DE L’INDEPENDANCE
Midi Madagascar, 20 Juin 2012
Mobilisation de 1000 éléments des Forces de l’ordre pour la sécurisation de Tana.


EVENEMENTS DU 19 JUIN 2012 (Vers. française et anglaise)
BEFOTAKA (Région Anosy)
DECOUVERTE MACABRE
L’Express du 19 juin 2012
Onze corps dont huit vêtus de treillis militaires,  ont été retrouvés dans la forêt dense de Masiaka Tantely. Le fokonolona est en train d’acheminer les dépouilles vers Taolagnaro.  

ANOSIBE (Région Analamanga)
MEURTRE D’UN BEBE NOUVEAU NÉ
Malaza du 19 juin 2012
Un horrible cas d’assassinat a été reçu par la brigade de la Police du 5e arrondissement à Mahamasina le samedi dernier car une mère a tué de sang froid son bébé qui vient de naître.Suite d’une querelle entre les époux lors de laquelle le mari n’admet pas la naissance du bébé, la mère a transpercé le nourrisson de sa propre main avec du couteau et le jeté dans une fosse de WC.

 MANJA (Région du Menabe)
02 MEMBRES DE FAMILLE TUES PAR BALLE
Malaza du 19 juin 2012
Des bandits armés ont attaqué un foyer dans le village d’Isorita, situé dans la commune Manja, à part les 30 zébus que les assaillants ont  volés, ils faisaient main basse sur les bijoux et l’argent que les victimes disposaient. Alertée la gendarmerie, cette dernière, accompagnée de 02 personnes de la famille attaquée, procédaient à poursuivre les bandits.  Ce fut lors de cette circonstance qu’il y avait un affrontement entre eux et les malfaiteurs. Le père et son fils  ont été tués sous les balles des bandits. La date de l’incident n’est pas mentionnée dans cette édition. L’enquête est en cours.

ANOSY (Région Analamanga)
UN GENDARME MEURT EMPOIGARDÉ
La Vérité du 19 juin 2012
Le podium nocturne apporte son lot d’agressions et de délinquances à Anosy. Pas plus tard quedimanche dernier, un gendarme stagiaire a perdu la vie en recevant un coup de poignard d’un inconnu  accompagné de groupe d’individus, tandis que 03 de ses camarades ont été blessés dont un se trouve dans le coma. Ils étaient 06 gendarmes en tenue civile à se rendre sur  les lieux ce dimanche soir afin de profiter du spectacle. L’enquête se poursuit actuellement.  

MAHANORO – PROVINCE DE TAMATAVE (Région Est)
BANDITISME : UNE FEMME MORTE TABASSÉE
Gazetiko du 19 juin 2012
Des malfaiteurs faisaient parler d’eux au domicile d’un couple qui habite à Firarazana-Ambodivato de Mahanoro le 08 juin dernier. Le mari et sa femme dont cette dernière meurt, ont été tabassés par les assaillants. L’argent et les biens que les propriétaires disposaient  ont été dérobés lors de cette attaque. L’enquête est ouverte.   

ATSIRABE (Région Vakinankaratra)
UN BANDIT SURNOMMÉ DADAFARA APPREHENDÉ
Midi Madagascar du 19 juin 2012
Un célèbre chef d’un réseau de banditisme, sous le pseudonyme « Dadafara » ou bien « Kotobe », un homme âgé de 42 ans environ, a été appréhendé par les forces de l’ordre à Antsirabe Atsinanan’Ivohitra le 15 juin dernier. Celui-ci est trois fois détenus, auteur de plusieurs braquages à main armé et vols de zébus de la région. Un de ses complices, un dénommé René, a été aussi capturé à l’issue de l’interrogatoire de Dadafara.  La recherche se poursuit encore contre les bandes à Dadafara.    


EVENEMENTS DU 16 et 18 JUIN 2012
BEFOTAKA –AMBOASARY SUD (Région Anosy)
OPERATION DAHALO
Midi Madagascar du 16 Juin 2012
Bien que les militaires de renforts soient déjà sur place, à Befotaka, aucun assaut n’a été encore lancé jusqu’à hier. Une Opération de reconnaissance avant l’assaut contre les dahalo.

ANJOZOROBE (Région Analamanga)
03 CAMIONS BRAQUÉS
Midi Madagascar du 16 Juin 2012
Avant-hier (le jeudi dernier), vers le minuit, une caravane de 03 camions a été attaquée à Betatao Anjozorobe, par des bandits munis de haches, sagaies et de bâtons. Selon les sources, les malfaiteurs avaient jeté des pierres sur le 1er camion du convoi, faisant blesser le chauffeur, ayant cassé les lumières avant et la pare brise. Le chauffeur était contraint de freiner la voiture. Puis les bandits procédaient à l’abordage, ont crevé les pneus et barragé la route avec le camion, afin de stopper les 02 autres convois. Une somme de 2500000 Ariary a été dérobée avec 06 téléphones portables. Une fois tout est accompli, les malfaiteurs prenaient la fuite en direction vers le nord-est. L’affaire est entre les mains de la gendarmerie.


MIARINARIVO (Région Itasy)
ATTAQUE DES DAHALO
Gazetiko du 16 Juin 2012
La nuit du mardi dernier, vers 21h00, une propriété dans un village situé à Anosibe – Ifanja de Miarinarivo a été attaquée par 18 dahalo armés de fusils de chasse. Les malfaiteurs ont fracturé la porte avant de faire irruption à l’intérieur du domicile, les autres restaient à l’extérieur pour observer. Brandissant leurs armes contre tout le monde, ont volé une somme de 12 millions d’Ariary, et ont fait main basse sur des objets de valeur, les malfaiteurs prenaient fuite. La gendarmerie prend en main l’affaire.

MAHITSY (Région Analamanga)
HOLD-UP D’UNE EPICERIE A MAHITSY
La Vérité du 18 Juin 2012
Le marché dit “Tsenan’ny Sabotsy a été le théâtre d’un sanglant hold-up dans la nuit du samedi dernier à Mahitsy. En effet, un couple d’épiciers en ont fait les frais de cette agression barbare commise par 04 individus armés de fusils, de sabres et d’autres blanches dont 02 d’entre eux étaient en cagoule. Pour les époux victimes, les pertes sont incalculables si l’on ne parle que des blessures graves. Les assaillants leurs ont pris une assez importante somme, la recette de la journée et qui s’élève à quelque millions…

BEFOTAKA (Région Anosy)
ASSAUT DE BEKOLINTSA
Les Nouvelles du 18 Juin 2012
Les éléments des forces armées sont actuellement à moins d’une journée de marche du fief de Ramenabila. Un avion léger tétras a été envoyé à la rescousse. « Ils sont près de 894 habitants de la vallée de Manampanihy à se deplacer à Taolagnaro. Les bruits ont circulé ses derniers temps que Ramenabila et ses hommes vont bientôt se retrancher dans cette vallée.


BEFOTAKA AMBOASARY SUD (Région Anosy)
Midi Madagascar du 18 Juin 2012
Au moins un effectif de 150 militaires a été envoyé dans la région d’Esira, district d’Amboasary Sud pour la sécurisation de la zone et l’arrestation de la bande de « dahalo ». Le repaire de Ramenabila encerclé, le corps des 04 militaires introuvables, 896 villageois ont pris la fuite.
BEFOTAKA
SUVEILLANCE aérienne DES BANDITS ARMES
L’Express du 18 Juin 2012
Un avion léger Tetras capture des images aériennes Bekolintsa, lieu de repli de Ramenabila et ses 150 comparses lourdement armés. Des militaires héliportés sont envoyés en éclaireurs. Actuellement 894 immigrés sont recensés, sous la collaboration de la Croix Rouge et les maires des plusieurs communes. L’exode a commencé le mercredi dernier.



ILAMBOHAZO (Région d’Anosy / Sud-Est)
ECHANGE DE TIRS : UNE DIZAINE DE MILITAIRES ABATTUS
Malaza, 12 juin 2012
A la une dans tous les journaux, cent cinquante individus armés de lance-roquettes et mitrailleuses ont abattus 12 éléments des Forces de l’ordre samedi dernier à Ilambohazo, dans la région d’Anosy. Pris en embuscade, 33 éléments des forces de l’ordre n’ont pas pu faire face à la  supériorité numérique des « dahalo ». 12 d’entre eux sont tombés sous les feux des roquettes et des balles de gros calibres des malfaiteurs. Le reste de la troupe des forces de l’ordre a dû battre en retraite.  Les corps des 12 policiers et militaires abattus sont encore entre les mains des « dahalo ». Ces derniers ont pris entre autres 11 fusils appartenant à leurs adversaires.

ANTANDRANOMANALINA  ANATANANARIVO (Région d’Analamanga)
DEUX MALFAITEURS APPREHENDES
Taratra, 12 juin 2012
Deux malfaiteurs ont été appréhendés par la police dont un homme dénommé Lava kely dit Ja Be la nuit du02 juin,  et une femme dénommée Lalatiana le 04 juin dernier. Ja Be a avoué avoir participé dans l’opération Hôtel Pacifique le 15 mai dernier. Des preuves atténuantes contre lui ont  été découvertes lors de la perquisition dans son domicile. Il a aussi révélé ses complices. Lalatiana est   impliquée dans le kidnapping d’un ressortissant karana le 03 mars dernier, ce fût elle qui avait nourri l’otage durant son enlèvement ; de plus une des cerveaux des hold-up perpétrés à la BOA Ambohimanarina le janvier dernier et à la BOA Tsimbazaza en 2009. Les deux personnes sont actuellement sous les verrous.

RN7 – ROUTE D’ANTSIRABE (Région de Vakin’Ankaratra)
03 VEHICULES ATTAQUES PAR DES BANDITS
La Vérité, 12 juin 2012
Au moins 03 véhicules ont fait l’objet d’une attaque simultanée de six bandits armés la nuit du vendredidernier à l’entrée du pont de Tsinjony, sur une portion de la RN7 dans la région d’Antsirabe. Parmi ces véhicules, un minibus Mazda de la coopérative Kofiam  en provenance de la Capitale. Les assaillants ont  délesté les passagers de leurs biens qui se résume par la perte de 5 millions d’Ariary. Les deux autres ayant été interceptés par les bandits furent un 4x4 Bmw et un autre taxi-brousse Toyota. Mais là, des passagers furent agressés et il y avait 02 blessés et 75000 Ariary a été volé. L’alerte n’a été donné que tardivement.

IKALAMAVONY - FIANARANTSOA (Région de la Haute Matsiatra)
 UN VILLAGE ATTAQUÉ PAR 12 MALFAITEURS ARMÉS  
Gazetiko, 12 juin 2012
Ivohenana, le nom d’un village qui se situe dans la Commune d’Ikalamavony,   où 12 bandits armés d’une kalachnikov et de 04 fusils de chasse, faisaient parler d’eux le mardi 5 juin dernier vers 17h10 du soir.  Des coups de feu incessants ont marqué leur arrivée ; les villageois ne restant pas avec les mains croisés, possédant 15 fusils,  les ont ripostés. Lors du chaud affrontement, les bandits ont pris un enfant en otage afin de mener les troupeaux de bœufs. L’enfant  a pu s’échapper entre les mains des ravisseurs. 05 personnes du village ont été blessées et 01 bandit tué par  balle.



vendredi 22 juin 2012

Pour suivre les actualités malgaches...

Voici les deux plus importants quotidiens de Madagascar qui vous permettront de suivre les informations importantes de l'Ile Rouge:
l'actualité politique, les faits divers, le sport, les rencontres culturelles...


L'Express de Madagascar et Madagascar Tribune


Pour accéder aux sites, il vous suffira de cliquer sur le journal que vous souhaitez parcourir!


Bonne lecture!

jeudi 21 juin 2012

Quelques nouvelles du front!!

Cela fait plusieurs jours qu'il pleut non-stop ici à Tamatave comme pour bien nous rappeller qu'on est en pleine saison des pluies des fois que nous l'aurions oublié!!
C'est triste, on a pas du tout envie de sortir et pour couronner le tout, je ne peux pas dire qu'il fait froid mais très frais!
La journée les fenêtres restent fermées et la nuit, une petite couverture n'est pas de trop!
L'humidité est à son maximum, cela se ressent terriblement....attention à ceux qui ont des douleurs dûe à cette humidité et pour ceux qui craignent, les moisissures poussent de partout!! Beurk....
Hier j'ai voulu faire des crêpes et j'ai eu la désagréable surprise de trouver ma farine moisie....l'intérieur et l'extérieur....Huuuumm.....C'était très appétissant! Inutile de vous dire que les crêpes se sera pour une prochaine fois!!
Mais ce n'est pas tout, mon sac de voyage, mon porte-monnaie, une petite sacoches...j'ai retrouvé tous ces objets couverts de moisissures alors que l'appartement est très souvent aéré....mais il n'y a rien à faire pour lutter!


Dans 5 jours, le 26 juin, c'est la fête nationale à Madagascar; le pays fête son indépendance.
Va y avoir des défilés militaires dans l'air!! A Tamatave et dans toutes les grandes villes!
Ici, cela se passe sur l'avenue de l'Indépendance...
Des décorations ont été installées il y a plus d'une semaine déjà et bien entendu la pluie battante a tout emporté...
Le week-end va être long pour les malgaches qui ne travailleront pas lundi et feront la fête de vendredi soir à mardi soir! Il sera chargé, la THB coulera à flots!
Les week-ends de fête c'est la galère car ils se branchent un peu n'importe comment sur le réseau électrique pour pouvoir allumer leurs stands ou écouter la musique donc tout saute, très souvent dans la journée....
Bref, on a pas le choix et on fera avec!


A bientôt!

vendredi 8 juin 2012

Bar-Snack "Le Verseau"

Vous voulez boire un verre ou manger un morceau? Le Verseau situé sur le boulevard Joffre est un endroit sympa où de nombreux expatriés ont leurs habitudes.
Des boissons basiques aux cocktails, en passant par des pizzas, hamburgers et autres plats un peu plus élaborés...vous trouverez forcément votre bonheur!


L'endroit est très propre, très jeune et les serveurs/serveuses sont sympathiques.
Les toilettes qui souvent laissent à désirer ailleurs, y sont toujours impeccables!
La terrasse est agréable...malgré parfois l'insistance des vendeurs à la sauvette...
C'est un des endroit "branché" de la ville.


Il vous suffira de demander le code WIFI au comptoir pour pouvoir accéder de votre ordinateur à Internet et ce gratuitement.


Fermeture vers 22H30...

samedi 2 juin 2012

Institut de soins naturels: Homéopharma

Mesdames j'ai un super bon plan pour vous!
Ca vous dit un massage amincissant ou relaxant de 45 minutes pour 3€ (8000 ariary)???
Suivez-moi!


Sur le boulevard Joffre à Tamatave à côté du Bar "La Terrasse", vous trouverez une pharmacie Homéopharma...vous y trouverez de nombreux produits naturels tels que des amincissants, relaxants, anti-moustiques, laits corporels, soins visages...sous forme de gélules, sirops et autres boissons.
C'est à cet endroit que vous devrez prendre RDV pour un massage et le régler.
Ce dernier n'a pas lieu dans cet établissement mais dans une annexe qui se situe à 3 minutes à pieds dans une petite rue perpendiculaire au boulevard.


Là, avec votre facture en main, vous serez prise en charge par une masseuse dans une des deux salles de massages...
J'avais choisi un massage amincissant et je peux vous dire que mes capitons en ont pris un coup!
J'ai souffert pendant 45 minutes mais c'était pour la bonne cause...et j'ai eu le temps de regretter mes excès alimentaires!!!
Ici, pas de machine ultra-sophistiquées comme en France mais leurs mains, leurs poings et la force (étrangement développée!) de leur bras!
D'une main experte, les masseuses s'efforceront avec volonté à vous drainer et à vous affiner le corps.
Les hommes sont acceptés aussi mais ne comptez pas demander autre chose qu'un massage relaxant ou amincissant....


Ajouté à cela, je m'étais fait prescrire dans la pharmacie par un médecin-conseil, un petit traitement me permettant, en plus d'un régime alimentaire sain, de m'aider à perdre du poids.
Je me répète mais ce ne sont que des produits 100% naturels avec des plantes de Madagascar!
Voici mes prescriptions:
1) Infusions Phyto-Minceur
A infuser dans 1,5L d'eau pendant 15mn et à boire dans la journée.


2) Comprimés de Géranium
2 granules sous la langue 3 fois par jour en dehors des repas


3) Gélules d'ananas
2 gélules au milieu des repas


4) Savon minceur
C'est un petit savon exfoliant


5) Huile amincissante
Pour les massages quotidiens, à la maison ou à l'institut.


J'en ai eu pour tous ces produits pour 12,50€ ou 33 000 ariary ce qui n'est pas cher du tout! En France, j'aurais payé quatre fois plus cher pour des produits de synthèse... 
J'ai vu que l'on pouvait commander par internet et recevoir les produits en France mais les prix ne sont évidemment pas du tout les mêmes...
Cliquez ICI pour accéder au site...



Bon à savoir...

Voici les coordonnées d'un bon médecin sur Tamatave:
Dr Samuel RASOANAIVO
Médecine générale et obstétrique
Homéopathe
183 Béryl Rose
Tel: 53 322 21 - 033 11 677 31


Il est à la tête d'un centre médical tout à fait honorable pour Madagascar et beaucoup d'expatriés le consulte.

vendredi 1 juin 2012

Petite escapade sur l'Ile Ste Marie (Madagascar)

S'il y a bien une chose à visiter à Mada, c'est bien la fameuse Ile Sainte Marie!


J'ai fait appel à une agence de voyage sur Tamatave qui m'a organisé le voyage...(Cliquez ICI pour y accéder...) et me voilà partie en bus de Tamatave jusqu'à Soanierana-Ivango.
Ce bus était en très bon état, récent et d'à peu près une vingtaine de places assises. Le chauffeur est venu nous prendre devant l'Alliance Française, mais l'habituel endroit où les voyageurs embarquent se situe devant la gare routière Gasikara.
Nos bagages ont été embarqués sur le toit par le chauffeur...
A l'aller, il n'était pas plein et il y avait plus de malgaches que de blancs contrairement à ce que j'avais pensé.
La route quant à elle de Tamatave à Mahambo, est dans état exécrable: des trous d'une grandeur....ce n'était pas des nids de poules mais des nids d'autruches!!!
Le chauffeur, tant bien que mal, essayait de les contourner mais c'était très difficile pour lui...
Mesdames pour faire le trajet je vous conseille vivement le port d'un très bon soutien-gorge!!!!
Nous avons même dû, à un moment donné, sortir du bus afin de pouvoir passé un pont qui s'était récemment effondré et par mesure de sécurité, le bus y est passé à vide!






Le trajet a duré entre 3 et 4 heures...et à mi-parcours nous avons eu droit à 5 minutes de pause dans un village situé sur la route ou vous pourrez acheter des fruits frais et des bons beignets!
Lorsque nous sommes arrivés au dernier village Soanierana-Ivango  où se situe l'embarcadère c'était un peu la galère car plusieurs bus sont arrivés en même temps que nous et nous ne savions pas trop que faire...
De plus, nous étions au milieu des villageois et des porteurs de sacs qui se "battaient" pour récupérer les nôtres....même si nous avions cadenassé nos sacs, nous n'étions pas tranquilles car les porteurs partaient avec en vitesse et il fallait les suivre....
Pas facile non plus de se déplacer car on doit marcher sur des passerelles faites à partir de planches plus ou moins pourries et où il faut faire très attention aux trous pour ne pas tomber...














Finalement tout s'est bien passé, pensez à avoir un peu de monnaie pour les remercier.
Alors concernant les papiers à remplir il faut tout d'abord au niveau de l'embarcadère donner votre passeport à un garde qui prendra votre nom et vos coordonnées.
Puis il vous faudra aller à la gendarmerie qui se situe en remontant sur votre gauche, pareillement il vous faudra leur présenter votre passeport.
Et ce n'est qu'ensuite qu'il y aura un appel à côté du bateau et là vous pourrez enfin embarquer!!!!
Gilet de sauvetage orange fluo sur vous et Ste Marie nous voilà! Enfin....ce n'est qu'après 1h30 de bateau que vous pourrez mettre le pied sur l'Ile!








A peine descendus du bateau que des pousses-pousses et des chauffeurs de taxis proposent leurs services!!






Je suis descendue à l'hôtel Libertalia (leur site internet ICI) où l'accueil y est formidable!
Le Libertalia possède plusieurs bungalows très typiques de Madagascar mais avec le confort européen.
Je vous conseille vivement cet établissement qui est un très bon rapport qualité/prix!


Pour 5000 ariary, un taxi vous amènera dans le centre d'Ambodifotrata et vous pourrez vous balader et trouver de beaux souvenirs de Ste Marie!
Une petite soif? Un petit creux? Ou les deux??
Allez à l'Idylle Beach! Un bar-restaurant tenu par un couple de français au bord de la plage à ne pas manquer! (le site ICI!)
De nombreux cocktails et des plats délicieux merveilleusement décorés par le commis de cuisine!


A Ste Marie, il y a La Crique à visiter qui est un très bel endroit avec une très belle eau...
Réservez un peu de votre temps pour faire le Cimetière des Pirates et terminez la visite par un repas au Jardins d'Eden qui est un superbe établissement avec une vue imprenable! (leur site ICI!)
N'oubliez pas d'aller sur l'Ile aux Nattes non plus!! C'est un endroit magnifique avec une eau encore plus limpide! Il n'y a pas de voitures là-bas, vous traverserez en 5mn en pirogue pour 2000 ariary.
Là-bas, il y a un "baron" Jean-Pierre qui possède un très bel établissement "L'Analatsara", tables et chambres d'hôte, vous vous délecterez de leurs plats dignes des plus grandes tables de Madagascar! Et pendant ce temps, des lémuriens viendront vous souhaiter un bon appétit en espérant un petit morceau de pain!
Vous pourrez passer une nuit ou plus dans ce merveilleux cadre, les pieds dans le lagon! (L'Analatsara ici!)
Pour y accéder, appellez directement Jean-Pierre qui vous enverra son "catamaran"!


L'Ile Sainte Marie est un paradis sur terre avec une eau claire, claire, claire....pas de requins ni de grands prédateurs sur la côte ouest...par contre des baleines à partir de juin!!
Méfiez-vous des oursins très présents et des poissons-pierre, préférez vous baigner avec des chaussures afin d'éviter de gros désagréments!








Je ne rêve que d'une chose... c'est d'y retourner!!

samedi 26 mai 2012

Et pendant ce temps sur la RN2...

Entre Tamatave et la capitale Tana, 350 km de virages se dessinent à travers la montagne...
Le trajet peut se faire en avion pour plus de rapidité ou en voiture.
C'est la dernière solution que nous avons choisi pour parcourir cette "poignée" de kilomètres et sur le chemin du retour, nous sommes tombés en panne après avoir parcouru 20 km depuis Antananarivo!!


Il était 10h30 du matin et aucun taxi brousse pour Tamatave ne passaient car ils partent bien plus tôt le matin!
Alors, grillant au soleil, nous nous sommes mis à hêler les voitures de particuliers car nous avions la possibilité de récupérer une voiture à Moramanga à environ 80 km de là...
Deux vazahas sur le bord de la route...je me disais qu'on allait sécher sur place!!
Et effectivement, soit les voitures ne s'arrêtaient pas, soit les chauffeurs abusant de notre malchance nous demandaient des sommes astronomiques!


Il est bon de savoir que le trajet Tana/ Tamatave en Taxibrousse (soit environ 350 km) vous coûtera 18000 ariary... et nous qui n'allions qu'à 80 km plus loin nous nous sommes vus demander 50000 ariary!!!!


Finalement après de nombreuses tentatives infructueuses, un gentil particulier nous a proposé de nous amener à Moramanga pour 10000 ariary... Ouf!
La route étant un peu difficile entre les virages, les camions et les trous et nous avons mis 2h pour faire ces 80 km!!


Loin d'être un trajet facile, cette route sinueuse comporte de nombreux trous sur le bitume, à certains endroits la route s'affaisse et la circulation ne s'effectue que sur une voie, des rochers se décrochent de la montagne et de nuit il est fortement déconseillé de l'emprunter!

mardi 22 mai 2012

ExpatUnited: bons plans pour les expat'du monde entier!

Parce que l'union fait la force...voici un super site qui permettra à tous les expatriés de se retrouver pour échanger des idées, des avis, boire un verre,  ou faire une activité ensemble...
N'hésitez pas à vous inscrire gratuitement ICI!


Un grand bravo à Florence pour son travail!


Ce blog sur Facebook!

Retrouvez votre blog expatfrancaistamatave.blogspot.com sur sa toute nouvelle page Facebook: "Blog Expatriés Français Tamatave (Madagascar)" !
Cliquez ICI pour y accéder directement!


Vous y retrouverez les nouveaux messages ainsi que des photos inédites!

jeudi 3 mai 2012

[In]sécurité à Madagascar...

Beaucoup d'entre vous se posent et me posent la question: 
"Est-ce que c'est dangereux de vivre à Madagascar?"


Je vous réponds que OUI bien plus dangereux qu'en France mais que si l'on fait attention tout se passe bien.


Avant de parler des actes criminels, je tiens tout d'abord à vous parler de l'insécurité routière!
Ici, à Tamatave, beaucoup de pousse-pousses et de scooters...donc la circulation n'est jamais fluide.
Il faut toujours faire attention car ici la règle c'est "Celui qui arrive en premier passe!"...et ne soyez pas surpris si en voiture vous vous faites doubler par la droite par des deux-roues, il faut avoir l'oeil partout.
Ici, les panneaux de signalisation n'existent pas ou peu.
Les conducteurs de scooter ont l'obligation de porter un casque, leur passager non...illogique.
Aussi la plupart des casques portés par les conducteurs de scooter sont des casques de chantier!! Imaginez donc en cas de chute la protection de ses derniers: nulle.
Les piétons traversent très souvent la route sans regarder! Deux ou trois fois nous avons failli renverser des malgaches qui à notre hauteur avaient décidé de traverser mais sans se retourner comme nous apprenons à nos enfants de regarder à droite et à gauche avant de traverser...
La nuit, les rues ne sont pas éclairées ou très peu par les éclairages publics! Les pousse-pousses n'ont pas de feux. 
Bref, c'est un stress permanent et mieux vaut ne pas conduire et avoir un chauffeur si vous en avez la possibilité car il sera plus habitué que vous!


A Madagascar, parce que l'on est étranger on est forcément plus observé et pour les malgaches on a forcément beaucoup d'argent...
Donc il est à éviter de porter trop de bijoux, trop de vêtements voyants...qui pourraient donner envie.
Ne vous munissez pas de trop d'argent et préférez peut-être le mettre dans vos poches au lieu de porter un sac ou une sacoche qui tenterait les voleurs.
A Tamatave la journée il n'y a pas de problèmes, une femme peut se promener seule. Par contre la nuit, evitez.
A Tana la capitale, c'est plus dangereux de jour comme de nuit: vol à l'arraché, vol de voiture en jetant un serpent dans la voiture aux fenêtres ouvertes...
Ici la gendarmerie ne sert à pas grand-chose...alors ne comptez pas sur une éventuelle enquête pour retrouver les voleurs.
Les gendarmes passent beaucoup de leur temps à arrêter les camions pour qu'ils leur donnent un billet pour pouvoir repartir. Un jour, nous étions arrêtés et deux gendarmes sont venus vers nous à nous disons seulement "On a soif." En gros, cela voulez dire "Vous n'auriez pas un peu d'argent pour qu'on puisse se payer une bouteille de whisky?" Ils étaient déjà ivres.


Il y a beaucoup de misère alors les crimes sont très nombreux.
Rien de transpire car ici la communication est minime et les enquêtes très aléatoires....
Certes vous allez me dire "Comme en France...dans les banlieues par exemple c'est la guerre, il y a des crimes aussi" et là je vous répondrais "Non."
Dans ce pays, les vols sont très nombreux mais surtout les crimes sont barbares.
Ici, on tue un peu comme si cela n'était rien...et souvent à coup de machettes ou de kalach...
Ci-dessous, vous trouverez des exemples de crimes et délits qui ont récemment était perpétrés à Madagascar:


"Le mercredi 02 mai 2012 vers 14h 50, une forte explosion a été entendue près de l’Institut Français de Madagascar (IFM), jetant dans la stupéfaction les gens qui se trouvaient à proximité dont des commerçants. Selon l’information obtenue, une bombe a été placée sous la Suziki de la directrice de la médiathèque de l’IFM."


"Le mercredi 02 mai 2012 soir, le chauffeur d’un taxi Super 5 a été pris à partie par ses quatre clients sur la route d’Ambohitrimanjaka, précisément près du marché d’arts malgaches. Après l’avoir blessé, les quatre agresseurs l’ont jeté dehors et ont emporté sa voiture. Amis ayant effectué une mauvaise manœuvre, celui qui a pris le volant a perdu le contrôle de la voiture qui a fait une sortie de route avant de finir dans un plan d’eau. Les assaillants ont pris la fuite à pied. Un médecin qui passait dans les parages a évacué le chauffeur à l’HJRA."


"Le mercredi 02 mai 2012 dans la matinée, trois individus encagoulés munis de sabres et d’un pistolet factice sont entrés par effraction au domicile d’un épicier. Les intrus ont mis la main sur 500.000 ariary avant de prendre la fuite."


"Dans la nuit du lundi 30 avril 2012, une agression spectaculaire s’est produite. Cette attaque qui a visé deux orpailleurs s’est soldée par la perte d’une importante somme car lez préjudice s’élève à 200 millions d’Ariary mais aussi la disparition de 2kg d’or dont la valeur est estimée également à 200 millions d’Ariary. Les deux victimes, quant à eux, furent atteintes d’une balle respectivement au bras et à la jambe. Ils ont été envoyés à l’hôpital de Maevatanana. Trois étuis de fusil de calibre 7,62 ont été relevés sur les lieux. Les assaillants qui étaient au nombre de six, étaient munis de puissantes mitraillettes de type kalachnikov. Ils étaient vêtus comme des vrais militaires avec des pantalons de type camouflé, des vestes vert armé ainsi des casquettes de la même couleur."


"Le dimanche 29 avril 2012 vers 18h 15, un couple à bord d‘une moto a été attaqué par des bandits. Ils ont poignardé l’homme mais il pouvait s’échapper et sa femme a été touchée sur sa poitrine. Elle a été grièvement blessée. Ils ont fait main basse sur un sac contenu ses effets vestimentaires, une porte feuille contenue une somme d’un million d’ariary. "


"La dimanche 29 avril 2012 soir, un maire a été détroussé par quatre bandits. Ils l’ont poignardé à l’aide d’un objet pointillé et il a été inconscient. Il a délesté divers papiers et une somme plus d’un million d’Ariary."


"Dans la nuit du lundi 30 avril 2012, Houssen Ramosavelo, brigadier de police de 44 ans, a été sauvagement assassiné, alors qu’il accompagnait une femme. Deux individus armés de sabre l’ont charcuté."


"Dans la nuit du lundi 30 avril 2012, cinq bandits ont été arrêtés par les gendarmes suite à l’alerte donnée par les transporteurs. Les malfaiteurs écumaient la RN4 ; à Ankadimainty Mahitsy. Cette nuit-là, ils ont également eu l’intention de s’attaquer au camion qui transportait les gendarmes venus les arrêter. Trois d’entre eux ont été pris sur le fait et deux autres ont été arrêtés le lendemain matin."


"Le lundi 30 avril 2012, la station de pompage de la Jirama a été la cible d’un attentat à la grenade. L’engin explosif qui a été relié à une batterie et placé entre deux « pipe-lines’ n’a pas explosé."


"Le week-end dernier, des bandits armés avaient attaqué le propriétaire d’un cyber café. Ils ont fait main basse sur seize ordinateurs. Et ils ont tenté de violer la dame mais elle s’est défendue. Ils ont ouvert le feu mais aucune personne n’est blessée. Les GIR et les FIP ont y été arrivés pour intervenir."


"Dans la nuit du mercredi 25 Avril 2012, les six bandits ont laissé des empreintes indélébiles qui parquent à jamais leur passage d’Andavamamba à Antohomadinika, en passant par Andranomanalina et Ambodinisotry.
A Andavamamba, aux abords de minuit, alors que la plupart des gens suivaient le match opposant Bayern de Munich à real de Madrid, six individus armés de pistolets automatiques et de fusils, probablement des kalachnikovs, ont fait irruption à l’intérieur d’une maison. Dans leur fuite, ils ont emport tout ce qu’ils trouvaient à porter de main.
Juste après cette attaque, le foyer d’une famille habitant à Andranomanalina a été pris d’assaut. D’après les signalements fournis par la victime. Il s’agit de la même bande qui avait opéré à Andavamamba. Cette fois, en répétant les mêmes gestes, les malfaiteurs sont partis avec des objets de moindre valeur, notamment des téléphones portables.
Le même scénario s’est reproduit à Ambodin’Isotry où ils se sont montrés un peu plus agressifs. En effet, ils ont frappé à coup de crosse un couple. Au cours de ce forfait, les bandits ont mis la main sur une certaine somme d’argent, des bijoux en or et des téléphones portables.
Le jeudi 06 avril 2012, peu avant l’aube, les bandits sont tombés nez à nez avec les membres du comité de vigilance du fokontany. Au lieu de les affronter directement, ces derniers se sont repliés sans opposer de résistance. C’était d’ailleurs la consigne qu’ils ont reçue de la police. Se trouvant à découvert, un vigile a été pris en chasse par les bandits qui n’ont pas hésité à lui tirer dessus. Il a été touché à la cuisse.
Sitôt alertés, des éléments du poste de police d’Antaniavo Antohomadinika, en patrouille dans les parages, sont intervenus mais le temps qu’ils viennent sur les lieux, les bandits ont déjà fondu dans la nature sans voir rien obtenu."

"Le mercredi 25 avril 2012, un homme qui avait froidement abattu un commerçant de girofle a été lynché par les habitants de Sandrakaty, une localité du district de Mananara Nord. Dans un premier temps, les gendarmes du poste fixe de Sandrakaty ont refusé de livrer le suspect mais les villageois ont commencé à lancer des pierres au bureau de la gendarmerie. D’autres ont même eu l’idée d’y mettre le feu. Les gendarmes ont alors décidé d’évacuer le meurtrier à la brigade de Mananara Nord mais, une fois encore, ils ont dû faire face à une foule hostile qi a fini par avoir sa tête. Et cela malgré cinq tirs de sommation. Les trois gendarmes qui l’ont escorté ont été blessés et évacués à Mananara Nord."

"Le mardi 24 avril 2012, un touriste italien a été pris à partie par des hommes munis d’armes blanches alors qu’il comptait se rendre à moto à Antaimoro avec une femme malgache. Il a été dépouillé de 500 euros, 600.000 ariary et de ses papiers."

"Finalement, trois suspects accusés d’avoir participé à l’enlèvement d’une mère de famille dans la nuit du 27 juillet 2011, ont été récemment arrêtés dans la Commune d’Ambatomanoina. A l’époque, les ravisseurs ont exigé une rançon de 2.800.000 d’Ariary pour la liberté de l’otage. L’on apprend alors de source sûre que les ravisseurs ont conduit celle-ci sur les bords du fleuve de Betsiboka dans la zone frontalière séparant les Districts d’Ankazobe et d’Anjozorobe. Puis, ils l’y ont violée. Les trois ravisseurs se sont relayés pour assouvir leur instinct sur la victime. Sa famille a reçu la menace qu’ils tueront celle-ci si la rançon ne leur sera versée. Les proches de l’otage s’empressaient de payer la moitié de la somme avec laquelle les ravisseurs s’enfuirent. Ce n’est que cette année que l’un des trois ravisseurs a osé se manifester à nouveau afin de réclamer le reste auprès de la victime elle-même. Mais sa famille a averti les gendarmes ; qui n’ont pas eu du mal pour arrêter le ravisseur. Ce dernier, qui n’est autre que le voisin de la dame, a dénoncé ses autres complices."

"Le samedi 24 mars 2012, les occupants d’un camion dont des commerçants ont été pris d’assaut par des bandits dans un guet-apens au lieudit Rasoamalina. Ayant entendu une explosion, le chauffeur est sorti de l’habitacle pour voir ce qui se passait mais les bandits lui ont tiré dessus. Il est décédé sur le coup. Les malfaiteurs ont continué à tirer, tuant ainsi un autre occupant. Ils ont par la suite mis la main sur les 20 millions d’ariary que les commerçants portaient sur eux."

"Le mardi 24 avril 2012, deux jeunes de 22 et 23 ans ont été appréhendés par la gendarmerie. Ils ont été pris en possession de deux sacs contenant 27kg d’ossements humains."

Enfin voilà, tout cela pour dire qu'effectivement il faut faire très attention à ne pas attirer l'oeil des bandits...car cela peut aller très loin! Et pour pas grand chose...
A bon entendeur...